Contactez-nous

Le Mont-sur-Lausanne

Photos: Sylvaine Jorand – Textes/contenu: Bernard Graf (Ilex)

 

Le chemin continue vers une forêt vivante et saine!

La gestion forestière est primordiale pour que nos forêts permettent de remplir les fonctions recherchées : production de bois, protection contre les glissements de terrain, mais aussi refuge pour la faune et la flore, lieu d’accueil pour les promeneurs.

Le plan de gestion 2019-2028 des forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne revient sur l’état actuel de la forêt ainsi que sur les objectifs à atteindre à long terme.

Notre garde forestier

Monsieur
Jean-Philippe Crisinel
Route du Talent 14
1042 Assens
079 427 89 73

Municipal en charge des forêts (législature 2016-2021)

Monsieur Michel Amaudruz
michel.amaudruz@lemontsurlausanne.ch
021 651 91 91

Les forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne.

Pour finir… l’équation des forestiers:

À long terme, les forestiers devront veiller à anticiper les besoins de la société afin de conserver au Mont-sur-Lausanne des forêts productives en bois d’œuvre mais également en bois énergie… adaptées au climat… mais aussi naturelles et capables de satisfaire les besoins de la population en matière de loisir et de tranquillité… La forêt de demain se prépare environ 100 ans à l’avance… ce n’est pas simple!


La forêt, ses atouts…

> Source de bois de qualité pour la construction et le chauffage

Les forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne possèdent des bois utilisables pour la menuiserie, la charpente et bien sûr du bois de chauffage en grande quantité. Avant l’ouragan Lothar de décembre 1999, on y trouvait beaucoup plus de résineux mais ils subirent de gros dégâts et sont aujourd’hui progressivement remplacés par des feuillus, notamment par du chêne, mieux adaptés à l’évolution du climat.

Certifiées FSC-PEFC, elles sont gérées durablement afin qu’il ne soit pas coupé plus de bois qu’il n’en pousse et que la forêt conserve à long terme tous ses atouts. Le plan de gestion permet de déterminer combien de bois pourra être prélevé dans les années à venir, mais aussi comment devront évoluer les peuplements dans le futur pour satisfaire tous les besoins de la société.

> Elément essentiel du paysage

Ces forêts jouent un rôle essentiel dans la composition du paysage. On voit leurs nombreuses lisières depuis les routes, les chemins et les villages. Les interventions pratiquées pour structurer les lisières et les peuplements peuvent être visibles au loin et les forestiers sont sensibles à cette problématique. Les grands arbres laissés pour la biodiversité sont aussi des éléments marquants du paysage.

> Refuge essentiel pour la faune et la flore… et pour l’homme?

Dans notre région, la forêt est le principal refuge de la faune sauvage.

De vieux bois et quelques arbres secs permettent la présence d’oiseaux nichant dans les cavités, d’insectes et de champignons du bois mort. Dans les lisières se développent également d’autres espèces animales et végétales. La présence de buissons, notamment, offre gîte et nourriture aux oiseaux et aux mammifères comme le chevreuil.

…et pour l’homme? Bien sûr, la forêt et ses gestionnaires accueillent qui veut venir s’y promener et profiter du calme et de la tranquillité.

La présence de buissons, notamment, offre gîte et nourriture aux oiseaux et aux mammifères.

…et ses spécificités

Les forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne occupent une surface de 50 hectares (1 ha = 10’000 m2 = environ la grandeur d’un terrain de football).

Elles sont situées en partie sur des terrains plats de bonne productivité mais aussi dans des vallons boisés raides où elles exercent une fonction de protection contre les dangers naturels comme l’érosion des berges ou les glissements de terrain.

Dans l’ensemble, ces forêts sont composées de 46% de résineux. Les essences principales sont le hêtre, l’épicéa et le sapin mais on relève la présence d’autres espèces comme le chêne ou l’érable.


Couper du bois… pourquoi?

On prélève les bois arrivés à maturité, on éclaircit la forêt pour que chaque arbre d’avenir ait la place nécessaire à son développement, on enlève les bois devenant instables ou dangereux dans les zones devant être sécurisées.

Le bois récolté est utilisé pour la production de bois d’œuvre pour nos maisons, principalement pour les charpentes. Il chauffe également nos foyers grâce aux bûches ou aux plaquettes issues des bois de qualité inférieure.

En tant que propriétaire forestier et collectivité publique, les communes jouent un rôle moteur dans l’utilisation et la valorisation du bois de leur région.


Données clés

  • Surface des forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne
    50 ha (1 ha = 10’000 m2 = environ la grandeur d’un terrain de football) de forêts toutes exploitables.
  • Localisation des forêts
    À l’exception de trois parcelles sur Epalinges et Lausanne, les forêts sont situées sur le territoire communal, dispersées aux quatre coins de la commune.
  • Volume de bois produit par la forêt chaque année
    400 m3.
  • Volume de bois coupé entre 2010 et 2018
    430 m3 en moyenne par année (50% de résineux et 50% de feuillus) Le chauffage du collège communal consomme du bois énergie.
  • Volume de bois sur pied
    Environ 265 m3 par ha, soit plus de 13’000 m3 au total.
  • Essences forestières principales
    Hêtre (33%), Epicéa (31%), sapin (16%), érable (6%), chêne (5%), quelques mélèzes-douglas et des autres feuillus comme le châtaignier.
  • Zones riches en biodiversité
    Les zones humides le long des rivières du Flon et du Talent et vers le ruisseau de Valeyre, les lisières, le bois mort sur pied et au sol.
  • Accueil
    L’espace d’accueil du Châtaignier, le refuge forestier du Chatifeuillet, la place de pique-nique couverte du Pré d’Oges, le canapé forestier, les sentiers et chemins largement utilisés par les promeneurs.
  • Faune
    Chevreuils, sangliers, cerfs, renards, blaireaux, oiseaux, insectes, etc.
Les forêts de la Commune du Mont-sur-Lausanne.